Témoignage de Nancy

Posté le 17 septembre 2013

Témoignage de Nancy

Voici la touchante histoire de la foi de Nancy, la petite infirme :
Elle était née avec les pieds bots et portait des chaussures orthopédiques qui la contraignaient à marcher en faisant de grands mouvements disgracieux. Elle se trouva un jour avec sa mère devant une immense tente de laquelle sortait le son de joyeux cantiques, chantés avec enthousiasme par plus de trois mille personnes. Elles entrèrent et entendirent un prédicateur appeler les gens à la conversion. Il expliqua que Jésus était toujours le même, aujourd’hui comme hier, et qu’il voulait continuer son ministère de miséricorde auprès des malades. Puis le serviteur de Dieu annonça qu’il allait prier pour les malades et leur imposer les mains, selon l’enseignement de Jésus, lui demandant de les guérir. Plusieurs s’avancèrent pour la prière.

« Maman, si nous y allions… », dit Nancy.
« Mais non, ma chérie, ce n’est pas pour toi, répondit sa mère ». Et, les yeux pleins de larmes, elle sortit avec la petite infirme.
« Maman, tu ne crois pas que Jésus puisse me guérir ? » demanda Nancy à sa mère le long du chemin.
« Mais si, ma chérie ».
« Alors pourquoi m’as-tu dit : ce n’est pas pour toi ? »
« Nancy, reprit la mère gênée et en même temps émue par tant de foi, voudrais-tu que nous retournions sous cette tente demain ? »
« Oh ! oui, maman. Mais alors, il faudra demander au pasteur de prier pour que Jésus me guérisse, n’est-ce pas maman ? »
« Oui, ma chérie ».
« Alors, il faut qu’on aille vite acheter des souliers comme ceux des autres petites filles, pour quand je serai guérie… Allons-y tout de suite, avant que les magasins soient fermés ! »
Elles s’y rendirent et, après avoir fait signe au vendeur, la mère de Nancy demanda une paire de chaussure qui puissent aller à la fillette.
« J’aimerai des souliers blancs, déclara Nancy ».

Le soir, elle s’endormit en serrant ses souliers blancs sur son cœur. Et le lendemain, quand l’homme de Dieu, après avoir rappelé les promesses de l’Evangile, invita les malades à s’approcher pour la prière, Nancy s’avança au bras de sa mère.
« Qu’est-ce que tu as dans ce paquet ? Demanda-t-il à la fillette ».
« J’ai deux jolis souliers que je vais mettre tout de suite, quand Jésus m’aura guérie, répondit-elle ». Ému aux larmes par une foi si simple et si confiante, l’homme posa ses mains sur la tête de l’enfant et fit cette courte prière : « Seigneur Jésus, exauce la vraie foi de cette enfant ». La fillette s’assit et défit ses chaussures orthopédiques. Ses pieds étaient toujours tordus. Elle prit un petit soulier blanc, fit le geste de l’enfiler et… alors… en un instant, devant trois mille personnes, le miracle s’accomplit : ses pieds se redressèrent !
Bientôt Nancy marchait sur l’estrade comme une petite princesse, chaussée de ses souliers blancs…

Voilà la foi d’un enfant ! Voilà la confiance que nous devons apprendre, face au Seigneur et aux promesses qu’il nous a faites dans sa Parole sainte.

Partager cet article?

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>